L’édito du mois

29 avril 2018

ÉDITO DU MOIS

“ Le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour être servi mais pour servir ” (Marc 10, 45)

Chers paroissiens,

C’est mon premier contact épistolaire avec notre ensemble paroissial. Je salue fraternellement chacun de vous et vos familles respectives. J’ose espérer que vous avez passé un bel été et que vous êtes prêts pour la nouvelle année pastorale qui pointe à l’horizon.

Cette nouvelle année pastorale 2018-2019 coïncide aussi avec le début de mon ministère de curé de notre ensemble paroissial. Je saisis cette opportunité pour partager avec vous quelques idées de ce que je crois être la tâche que je suis appelée à exercer au milieu de vous et vous présenter les grandes idées relatives à l’identité du prêtre.

Le curé est un prêtre qui a la charge d’âmes d’une paroisse (en latin, cura animarum). Il est nommé par l’évêque, dont il est le représentant et le délégué dans la paroisse. Pour assister la mission du curé, l’évêque peut nommer dans la paroisse des vicaires (qui sont prêtres), des diacres (mariés et/ou célibataires) et des laïcs en mission ecclésiale. Notre ensemble paroissial bénéficiera du service de cinq prêtres membres de la communauté salésienne.

Une telle fonction n’est pas un privilège mais un service qui implique une lourde responsabilité. Car le curé doit prendre grand soin des âmes, en avoir « cure ». Face à ce service, je me redis cette parole de l’Ecriture : « Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera » (Jn 12, 26). Le curé comme les autres prêtres vivent en communion d’esprit et d’action, ils travaillent tous à la même mission dans un esprit fraternel reconnu aux religieux salésiens. Cette mission consiste à  montrer le Christ.

Le prêtre, dans la communauté qui lui est confiée, a la charge de rendre le Christ présent et de vivre son sacerdoce. Jésus a résumé tous les multiples aspects de son sacerdoce dans cette unique phrase : « Le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour être servi mais pour servir »  (Marc 10, 45)…
« Son sacerdoce n’est pas domination, mais service » (Benoît XVI, homélie du 12 septembre 2009). C’est pourquoi le prêtre doit être vraiment serviteur à la manière du Christ, vivant dans la proximité du Père et dans la proximité des frères. La vie même du Christ doit l’imprégner afin qu’il devienne entièrement un avec Lui. Trois fonctions sont liées au service sacerdotal  : enseigner, sanctifier, conduire/gouverner. Cette triple fonction, les prêtres l’exercent chacun avec ses talents et ses dons particuliers, à travers une multitude de tâches, qui font d’eux des hommes de la Parole, des hommes des sacrements, des hommes de l’unité et de la mission.

La Parole, ils sont chargés de faire connaître à tous la « vérité de l’Évangile » (Galates 2, 5), à travers la catéchèse et la prédication, mais aussi à travers des entretiens et l’étude des problèmes de ce temps : « S’ils veulent vraiment atteindre l’esprit du peuple de Dieu, ils ne doivent pas se contenter d’exposer la parole de Dieu de façon générale et abstraite, mais ils doivent appliquer la vérité permanente de l’Évangile aux circonstances concrètes de la vie » (Presbyterorum ordinis, n. 4). Les sacrements, les prêtres sont envoyés dans les communautés pour la célébration des sacrements (n. 5). Par le baptême, l’eucharistie, la réconciliation, le mariage ou l’onction des malades, ils permettent à la communauté d’entrer en communion avec le Christ.

Ils sont enfin hommes de l’unité et de la mission, en présidant la communauté. Ils doivent avoir à cœur de construire celle-ci de sorte que chacun s’y sente accueilli et puisse grandir en liberté et en responsabilité, mais aussi pour que la communauté participe à l’édification de la société, en particulier en développant les services de charité et de solidarité pour que le Christ soit honoré en tous.

Les prêtres ne peuvent assumer ces fonctions que dans et avec la communauté de fidèles. S’impose pour eux d’être à son écoute, de travailler et de réfléchir avec elle. Les paroissiens de leur côté doivent soutenir ce qui est entrepris et proposer ce qui pourrait l’être. « Au milieu de tous les baptisés, les prêtres sont des frères parmi leurs frères, membres de l’unique Corps du Christ dont la construction a été confiée à tous. » (Presbyterorum ordinis, n. 9).

Chers paroissiens, nous sommes vos serviteurs. Priez pour nous, accompagnez-nous dans notre ministère. Merci à tous ceux qui nous reconnaissent comme serviteurs de l’Évangile et nous réservent un accueil dans leur vie.

Père Michel MANKONGA

Curé de l’ensemble paroissial
Sainte-Anne de Ménival
Saint-Joseph de la Demi-Lune
Notre-Dame du Point-du-Jour

 

Catégories
Non classé